AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Dangereux et solitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Junichi

VAGABOND

Féminin Messages : 91
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 23
PUF : Levialhem.


Trainer Card
Argent: 2 000 $
Statistiques:

MessageSujet: Dangereux et solitaire   Dim 10 Juil 2011 - 10:03


      Les entrainements pour les guerriers, Ire les avait toujours trouvé mou. Aussi, lorsque l'envie de se défouler monter en elle, elle partait vers la ville combattre ses gangs de chats qui semblaient terroriser tous les autres. Finalement, eux aussi était des lopettes. Il ne l'amusait jamais longtemps, elle, lieutenant du clan de la Rivière.
      Marchant d'un pas lent sur le bitume, la grande chatte grise jetait parfois quelque regard furtif autour d'elle, jusqu'à sentir... l'odeur du clan de l'ombre, reconnaissable entre mille.
      La queue haute, Ire continua sa route, n'y prêtant pas vraiment attention...


Dernière édition par Ire du Piranha le Dim 10 Juil 2011 - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Brin d'Osier

VAGABOND

Masculin Messages : 15
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 32
PUF : Segnory


Trainer Card
Argent: 2 000 $
Statistiques:

MessageSujet: Re: Dangereux et solitaire   Dim 10 Juil 2011 - 14:44

    Brin d'Osier n'était pas le plus curieux des chats, mais il aimait l'exploration. C'est pourquoi, après avoir posé les pattes sur chaque parcelle de son territoire, il s'était attaqué aux terres libres. Prudent, respectueux et grand stratège, il hésitait encore à ne visiter ne serait-ce que les frontières des terres des clans opposés. Alors il se laissait le temps de réfléchir, et s'occupa donc à revenir sur ces terres libres, domaine des solitaires, qui n'appartenaient à personne et que chaque chat de chaque meute pouvait fouler librement. Après avoir traversé avec nostalgie la terre de son enfance, Brin avait désormais en panorama la grande ville et sa forte odeur quelque peu acerbe et étouffante. Parfois c'était des relents de friture, de nourriture et de sucre, parfois de l'essence, du gaz et de la pollution, et plus rarement les jours de pluie, la pestilence des caniveaux ou bien l'effluve plus agréable de l'herbe fraîchement coupée dans les jardins publics. Brin d'Osier n'aimait pas vraiment la ville, car il y avait toujours de quoi y stresser ainsi que la sensation d'être oppressé, mais si il voulait avoir en patte tous les lieux connus à ce jour, il devrait même visité cet endroit urbain. Alors, sans ralentir le pas, il se dirigea vers les immeubles et les maisons en bordure.

    Il pénétra bientôt dans la ville aux multiples routes et au bruit assourdissant. Oreilles rabattues en arrière, il parcourait les rues en observant son reflet dans les vitrines, évitant agilement les chats de gouttière qui étaient plutôt hostiles et les pieds pressés des nombreux piétons. Il décida alors de changer d'avenue, et emprunta ces bandes planches que l'on appelait 'passages piétons'. Il se dépêcha, trottinant rapidement, guère rassuré, mais pas assez vite malheureusement. Le feu tait vert pour les voitures et il entendit un fort vrombissement de moteur à son côté. Son cœur bondit, son sang ne fit qu'un tour, et il éécuta un grand saut paniqué sur le trottoir d'en face, de justesse, une seconde à peine avant que les pneus noirs de l'automobile ne l'écrase. Dans sa précipitation et sa terreur, il ne fit pas attention à ce qu'il y avait sur la rue opposée, et rentra de plein fouet dans un autre chat, ne pouvant s'arrêter. Une chatte, plus précisément, et d'après son odeur, du RiverClan. Le poil encore hérissé, Brin d'Osier se releva rapidement en s'excusant. Il recula, prudent et inquiet, pour laisser une distance de sécurité entre eux. Ils étaient de clans dits ennemis, et bien que Brin ne s'intéresse pas du tout à de tels principes, il ne connaissait pas la femelle, et peut-être réagirait-elle violemment face à un chat du Vent.

    - Heu... Bonjour. Excuse-moi de t'avoir renversée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dangereux et solitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Rêverie solitaire
» Haïti : Un dangereux précédent par Patrick Elie
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU. :: Corbeille. :: Archives Moonstone.-