AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nuage des Lucioles ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nuage des Lucioles

VAGABOND

Messages : 4
Date d'inscription : 10/07/2011
PUF : Mocerino. 8D


MessageSujet: Nuage des Lucioles ~   Lun 11 Juil 2011 - 9:01

NUAGE DES LUCIOLES ~
Tu veux voler de tes propres ailes ? Bouge pas, je t'ouvre la fenêtre.

    Nom : Nuage des Lucioles.
    Surnom : Luciole.
    Sexe : Femelle.
    Âge : Six lunes.
    Lignée : Euh on verra.

    Clan : Veeeent. *^*
    Rang : Novice.

    Description physique :
    La première chose qui frappe chez Luciole est sa taille. Petite, fine, svelte, élancée, frêle, fragile … Elle donne l’impression d’une poupée de porcelaine à protéger au péril de sa vie, ce qu’un ou deux chatons de son âge se sont mis en tête de faire avant qu’elle ne leur hurle dessus qu’elle était assez grande pour se démerder toute seule et qu’elle exécrait l’idée d’être chaperonnée comme une pure et innocente enfant que l’on craint de voir abordée par un satire dans la forêt sombre. Mon dieu mais quelle perverse je suis, mes pauvres enfants. Donc dotée d’une double taille de guêpe et de fourmi, Luciole a une démarche aérienne et élégante, déjà dépourvue de la maladresse habituelle des enfants. En effet, d’esprit comme de physique, elle est déjà mature et sans âge – allez donc décider si c’est un chaton ou une adulte en voyant cette petite si assurée que cent ans semblent avoir déjà défilé devant ses prunelles océan et l’avoir forgée pour supporter les plus rudes tempêtes ! Svelte et élancée malgré son jeune âge, elle a un corps davantage taillé pour la course et l’escalade que pour le combat, et nul doute qu'elle préfèrera tourner les talons et se fier à sa vitesse que de se bastonner éternellement avec un matou. L’honneur c’est cool, se faire ouvrir le bide par pure vanité ça l’est déjà un peu moins. v___v’ En apparence de fragile constitution, donc, il faut toutefois savoir que Luciole n’est pas le genre de chatte à se prendre un rhume de malade parce qu’elle a trempé une paluche dans l’eau, bien au contraire, c’est plutôt celle qui débaroule en gueulant dans la neige, qui en ressort trempée mais avec l’œil vif et sans aucun éternuement. En plus elle ne sent quasiment jamais quand il fait froid, elle a la chance de s’adapter à la température quelque soit le temps, et de ne donc jamais avoir froid. Chaud, ça arrive, mais froid, alors là, pas du tout. Petite note hors sujet, d’ailleurs, elle est totalement pyrophobe, donc elle a peur du feu, allez savoir pourquoi.

    Développons un peu.
    Le premier point qui frappe chez Luciole est, comme mentionné plus haut, sa taille. Oui, elle est petite, plus que la majeure partie de ses camarades à qui elle arrive en bas des oreilles en général. Un peu frustrant quand on se fait chahuter par un tas de loubards beaucoup plus grands que vous, mais pas humiliant pour autant, vu qu’elle assume parfaitement son gabarit et que, selon elle, mieux vaut être petite et mignonne que grande et conne. Ca déjà, c’est envoyé. Et puis le problème des foules dans lesquelles elle ne voit rien est facilement évité vu que, en raison de son adoration de ce phénomène de peuple massé à un même endroit, elle les fuit au possible et préfèrera regarder tranquillement de loin pendant les assemblées, ou s’asseoir quelque part sur le côté, bref, là où il y a moins de monde et où on a une meilleure vue, donc pas au milieu des gens quoi. Ensuite, son petit format – purée on dirait que je parle d’un paquet de feuilles pour imprimantes quand je dis ça >> - est associé à un poids plume pas forcément pratique pendant les combats ou niveau intimidation, mais qui assure à mort quand il s’agit de courir ou de grimper dans les arbres. Ou encore d’apprendre à voler mais bon, c’est pas son kiff de se prendre pour un piaf vous comprenez, elle préfère rester ses quatre pattes posées sur terre, dans un arbre, dans la flotte, on s’en fout, mais posées quelque part. Donc petite taille et poids plume, que d’atouts pour le combat.

    D’ailleurs, venons-y. En fait, elle, quand elle se bat, elle se ferait illico qualifier d’hyperactive par un médecin. Et que je saute à droite, et que je plonge sous le ventre, et je tourbillonne, que je cours, que je grimpe … Elle exploite tout ce qu’elle peut. Un tronc d’arbre ? Allez je me planque derrière ou je m’en sers de tremplin. Une branche basse ? Je saute dessus pour que l’autre me suive et je l’éclate en grimpant vite fait. Particulièrement spontanée et imaginative lorsqu’elle se bastonne, Luciole n’éprouve aussi aucun remord ou honte à attaquer quelqu’un par derrière. Le combat des lâches ? C’est quoi ça ? Pour elle ce n’est pas lâche d’attaquer de dos, c’est juste particulièrement astucieux et ça vous donne l’avantage de pouvoir placer un coup critique en premier, donc de pouvoir one-shooter – le foutre hors-jeu en un coup quoi – ou au moins infliger des dommages à votre adversaire. En fait, comme je le répète si bien, elle n’est pas vraiment taillée pour le combat, mais nettement plus pour la chasse, l’escalade et surtout, la course. Là elle est imbattable. Très endurante et surtout vachement rapide, en tout terrain elle parvient à courir longtemps et en accélérant peu à peu, jusqu’à atteindre ce qu’elle appelle sa « vitesse de croisière », bref le moment où elle s’arrête d’augmenter la rapidité sinon elle ne tiendra pas le rythme. Oh elle pourrait encore pousser, mais à ce moment là ça s’appelle un sprint, donc sur une longue durée c’est assez merdique. Bon point pour elle, elle arriver à démarrer en trombe, ce que perso je ne suis pas capable de faire. v.v

    Dernier point, Luciole a les yeux bleus très bleus très très méga bleus. Bleu océan d’ailleurs, très profond. De jolis yeux quoi. Mais en fait ce qui surprend le plus, c’est son regard à proprement parler, pas son iris, sa pupille ou sa prunelle, non, son regard. Très froid, très peu expressif, calculateur en fait, c’est le genre de regard intense qui vous donne la désagréable impression d’être passé aux rayons X. Et vu qu’elle a une sérieuse tendance à masquer ses émotions, ce regard inexpressif augmente encore en puissance. A la limite, elle y laissera passer quelques indications, en bref ça ne la gênera pas de le froidir encore plus pour que l’œil attentif comprenne qu’elle est furieuse ou d’en faire un regard un peu malsain pour faire peur. Wi, dans une forêt sombre, elle est assez barrée et connaisseuse du théâtral pour réussir à faire flipper des chatons rien que par sa voix, alors avec les yeux en plus ça donne un bon dieu d’effet ! XD

    Ah puis au fait elle a le pelage crème. Avec quelques tigrures grises. Une birmane grise quoi.
    Puis au pire vous regardez la signa quoi.



    Description mentale :
    A vrai dire, on s’en doutait.

    Une petite boule de poils différente des autres, qui ne joue pas, antisociale et tout le tralala. Les gens sont si prévisibles, en fait, même ceux qui se targuent de se détacher des normes. Au fond, ce n’est peut-être que de brusques changements d’humeur. Une sorte de bipolarité minimalisée. Des changements de pensées mêlés à des accès de misanthropie. Oui, voilà. Des changements d’humeur avec de subits accès d’associabilité. C’est ça qui a toujours démarqué Luciole des autres, d’ailleurs. Un jour elle trainasse avec les autres chatons, discute, se lance avec joie sur un sujet qu’elle connaît et les surprend de par son avis, l’autre elle se renfrogne, crache, cherche la solitude. Et tout cela doublé d’une verve déroutante pour son jeune âge. Des comparaisons surprenantes, un esprit mature et un œil de lynx – c’est peut-être les qualités de Luciole que l’on note dès le premier regard. Des défauts, on peut en nommer une multitude, ma foi ! Elle est hautaine, méprisante, elle cherche plus souvent la solitude que la compagnie et se fiche bien de vexer les autres ou pas de ce qu’elle dit : selon elle, toute vérité est bonne à entendre, tant pis si elle ne fait pas plaisir, mieux vaut cela que l’hypocrisie qui tombe irrémédiablement sur les personnes vieillissant. Elle n’aime pas l’âge adulte. Elle appelle ça le « bocal à poisson ». L’ineptie. La vacuité. Tout le monde poursuit un même but : le bonheur. Tout le bonheur se construit de la même façon : une famille, des enfants et, pour certains, un petit quelque chose en plus, comme le pouvoir, la renommée … Que des choses inutiles. Non. Elle, ça ne l’intéresse pas. Trop vide, trop commun, trop banal. Ca vous enchaine, ça vous étouffe, ça vous tue à petit feu. Elle préfère vivre chaque jour comme étant le dernier et ne rien regretter. L’élégance du hérisson, bonsoir. Vraiment, elle, ça ne l’intéresse pas, cet âge adulte qui vous fait vous regarder dans un miroir et vous sourire en vous disant que vous êtes beau et riche, que vous avez tout pour être heureux. Oui, et ensuite ? Une fois que cet idéal utopique est atteint, que devons-nous faire, au juste ? Une vie sans but n’est pas une vie, c’est la mort et Luciole refuse d’être un cadavre ambulant qui sourit mais qui ne réalise même pas qu’elle ne vit plus. Vacuité. Vide. Puis cette similitude avec la foule … Non. Il n’en est pas question. Elle ne veut pas être un clone désabusé qui attend patiemment qu’on lui donne des ordres qu’il exécutera coûte que coûte, sans jamais s’insurger, sans jamais réfléchir en fait. Elle veut vivre, elle ; penser et réfléchir, donner du relief à son monde. Pas question qu’il soit semblable à ceux de tous les autres. Elle veut se démarquer, parce qu’au fond, malgré son jeune âge et son peu d’expérience de la vie, Luciole a conscience qu’à l’intérieur, elle est différente. Il faut dire qu’on ne s’est pas gêné pour le lui dire. Des fois, elle songe en souriant qu’ils ont même créé un mot pour définir les gens comme elle, pour les mettre encore un peu plus sur le côté. Un mot long et compliqué à retenir, comme pour les décourager d’être différent. « Regarde, toi t’es qu’un misanthrope, tu vas te faire chier à retenir le mot, ahah ! »

    Elle, en fait, elle s’en fout.

    Luciole, elle est bizarre, elle est tarée, elle est pas sympa, mais elle s’aime comme elle est. Avec sa verve à deux balles cinquante, son caractère de merde, sa franchise pas forcément diplomatique et ses raisonnements totalement à côté de la plaque. Autant des fois elle peut ne raconter que des conneries qui font marrer tout le monde et faire la tête de boulet associée avec, le lendemain elle peut casser froidement et sans aucun scrupule. Toute vérité est bonne à attendre, si t’es pas capable de l’entendre, tant pis pour ta gueule, on m’a pas demandé d’être diplomate non plus ! En fait, Luciole, elle est le genre de fille qu'on kiffe détester. Grande gueule, antisociale, recherchant toujours la solitude … Mais Luciole, elle a un bon point, elle supporte la compagnie ! En fait ça dépend des jours, mais j’ai la flemme de refaire une troisième fois le topo, vu que vous l’avez compris quoi. En tout cas, on a du mal à se dire qu’elle n’a que huit lunes la petite. Physiquement, ça passe nickel, mais psychiquement … Elle est trop grande. Trop incernable. Trop différente en fait. Parce qu’elle pense de sa façon à elle, avec un étrange mélange d’anarchisme, d’hippisme et d’arrogance qui fait d’elle un être particulièrement intéressant et haïssable. En plus, elle est cynique et cultive l’humour noir comme on cultive des patates. Des carottes. Des cuvettes de toilette. Des poireaux. Des pommes de pin. Des admines sadiques. BREF. Capable de faire le même genre de comparaison de merde que moi 8D – « J’espère que tu ne penses pas un instant que tu es comme toutes ces serpillères dégoulinantes de mièvrerie !? » – et de la même verve parfois amusante, parfois blessante, allez, envoyons-nous des fleurs, Luciole est le genre de petite féline que, lorsqu’on regarde, vous inspire une question : « mais qu’est-ce qu’elle fout dans un clan cette anarchiste ? o.o ». Parce que oui, obéir, c’est beau, c’est adorable, mais Luciole, elle a un trop mauvais caractère pour accepter des ordres qu’elle ne comprend pas ou qui ne vont pas dans le même sens que ses pensées. Alors comme ça une chef n’a pas le droit d’avoir de petit mais un chef si ? Quel machisme. Si elle devient un jour chef, rien que pour emmerder le monde, elle pondra plein de gosses partout. Même si elle n’aime pas les chatons en bas-âge ni l’idée de dépendre d’une famille – ou d’avoir une famille qui dépend d’elle c’est pareil XD – ni celle de tomber amoureuse et de plonger dans la mièvrerie ridicule des couples. Comment ça, elle a un caractère de merde ? v___v Enfin, n’allez pas croire qu’elle déteste les couples et que omg je ne tomberai jamais amoureuse j’aurais jamais d’enfants ksss ksss vade retro ! Disons plutôt que c’est les « oooh mon amouuur que je t’aime » de droguée qu’elle exècre, en fait. Les roucoulements débiles, ça la hérisse, elle préfère l’amour platonique qui tourne en rond pendant des plombes mais qui au moins oblige le mâle à être romantique et pas à se comporter comme un gros sagouin drogué au testostérone qui le fait passer pour un taureau – vu qu’un bœuf n’a plus de cacahuètes, donc plus de testostérones. N’empêche ça faisait mieux avec le bœuf – et que c’est moche. Ne cherchons pas le rapport entre l’amour PLATONIQUE, les couilles d’un taureau et un chat qui bouffe des pilules pour avoir l’air bodybuildé. Mon dieu mais je suis déchainée moi. v___v Mais de toute façon, Luciole, elle est bizarre. Maman poule et pourtant pas du tout philanthrope, généreuse et égoïste à la fois … Disons que ce qui surprend chez elle, c’est sa capacité à passer du « bien » au « mal ». C'est-à-dire qu’un jour, elle vous réconfortera même si vous n’avez rien demandé, le lendemain elle se contrebalancera de votre vie. A prendre avec des pincettes quoi.

    Enfin c’est Luciole aussi.

    Histoire :
    Long tremblement. Convulsions intenables. Souffle haletant. Poil hérissé. Coulées de sueur froide. Gémissements à peine audible. Suivis de cris étouffés.
    Les deux chats se jetèrent un regard sans équivoque. Inutile de se mentir et de se draper dans des faux-semblants, inutile de se voiler la face avec cette adresse et cette perfection si qualificative de l’être qui vit en société. Et pourtant … C’aurait été tellement plus simple ; tellement plus doux ; tellement moins horrible que de fermer les yeux sur le spectacle de ce petit corps pris de convulsions qui se contorsionnait en gémissant sans interruption ; c’aurait été tellement moins effarant de l’ignorer et de faire comme si jamais le démon n’avait détruit son passé ! Quelle lâcheté, mais quelle douce utopie que de s’abandonner à rêver de l’oubli de cette petite boule de poils, du passé qui la suivait, de tous ses …
    Elle poussa un long hurlement. Le guérisseur et son apprenti se lancèrent un nouveau regard.
    Les cauchemars de Luciole étaient toujours aussi douloureux.
    A voir autant qu’à vivre.


    La clarté était aussi aveuglante que la plus sombre de nuit. Elle ne distinguait même pas ses pattes. Rien, absolument bien, sauf cette couleur blanche qui l’éblouissait sans que ses yeux ne parviennent à s’habituer. Comme si elle devenait aveugle. Elle poussa un gémissant lourd d’angoisse. La voix du Marchand retentit, à quelques centimètres de son oreille, aussi douce qu’un murmure, aussi tonitruante qu’un hurlement.

    « Eteins la lumière, prends ma main, on part pour le pays des merveilles ! »
    « Lâche-moi. »
    « On part pour le pays des merveilles ! »
    « Lâche-moi je t’ai dit ! »
    « Le pays des merveilles ! »
    « LÂCHE-MOI OU JE FOUS LE FEU A TON BON SANG DE SABLE, MARCHAND DE MERDE ! »
    « Merveilles ! »
    « LAISSE-MOI OUVRIR CES PUTAINS D’YEUX ! »


    Et soudain la dégringolade. La lumière baissa à une vitesse effroyable, tandis qu’elle se sentait tomber, sans pour autant voir où elle était. Puis elle sentit un changement d’atmosphère et comprit – trop tard. Le choc avec le sol fut d’une violence inouïe et elle poussa un long hurlement en le heurtant d’une aussi grande hauteur. Roulant sur le ventre pour se relever, elle réalisa soudain qu’Il lui avait fermé les yeux. Foutu Marchand, lâch-moi, bordel ! Avec un léger grognement, elle les ouvrit, lâchant un soupir méprisant en reconnaissant l’endroit. Toujours aussi sombre. Toujours aussi glauque. Elle le détestait toujours autant. Les plantes entassées ça et là. Cette odeur lourde de végétation humide, mêlée à un peu de sang. Ces poils sur le sol. Elle entendit vaguement un matou jurer. Elle détestait sa voix. Une odeur féline vint chatouiller ses narines. Elle exécrait son odeur. Il apparut dans la lumière. Elle haïssait son visage. Il ouvrit la bouche pour lâcher une de ces phrases creuses pour dire à la chatte de s’accrocher. Elle abhorrait ses phrases. Dans ses yeux, elle lisait encore et toujours cette hypocrisie détestable. Ses dents se serrèrent. Foutu enfoiré de merde. Le poil de Luciole se hérissa sur sa nuque tandis qu’il poussait vers la chatte étendue un mélange de feuilles, sous le regard apeuré d’un chaton. Non ne bouffe pas, maman, non … BORDEL NE BOUFFE PAS SES MERDES !La reine poussa un long soupir de soulagement après avoir avalé le mélange. Luciole poussa un sourd grognement en fermant les yeux. En voulant fermer les yeux. Connard de Marchand ! Laisse-moi faire ce que je veux ! Lâche-moi ! Va te faire foutre, enfoiré de Marchand ! Le Marchand lui susurra à nouveau quelques mots à l’oreille :

    « Tu veux les fermer, maintenant ? Il faudrait savoir … »

    Elle serra les dents et se blinda. Comme d’habitude.
    Il finirait bien par se lasser.

    Elle gagnait toujours au jeu du plus têtu.



    « Papa … Papa … Maman … »
    Le guérisseur jeta un regard à la gamine puis se tourna vers son apprenti.
    « Va chercher Reflet d'Epines, dis lui que sa gosse l’appelle. Et qu’elle appelle aussi Muse Eternelle. »
    Il s’avança vers la petite.
    « Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Raconte-moi ce qu'il s'est passé, je vais t’aider. »
    « Le Marchand a décidé qu'on allait au pays des horreurs. »
    « Le Marchand ? Mais quel Marchand ? »
    « ... Celui qui t'endort et choisit tes rêves. Moi, il ne m'aime pas. Alors on est partis au pays des horreurs. »
    « Mais c’est n’importe quoi, ce que tu racontes ! »
    « Je croyais que tu m’aiderais si je te racontais ? »





    « Lâche-la immédiatement. »

    Le ton, dur et ferme, hérissa légèrement les poils de la nuque de Luciole. Si tant est qu’il puisse s’hérisser plus qu’il ne l’était déjà. Une ombre immense l’engloutit. Elle vit devant elle les visages des trois chatons se rembrunir et se teinter d’un pitoyable mélange de peur, d’hypocrisie et d’humilité. Ecœurant. Les gamins reculèrent d’un pas, s’aplatissant au sol dans un ridicule simulacre de respect. Elle retint un petit rire sarcastique. C’était si pitoyable. Presque autant que d’être ainsi soutenue. Aidée. Alors qu’elle aurait très bien pu s’en sortir toute seule. Se tournant, elle jeta un regard neutre à son père, tandis que les trois chatons déguerpissaient dans le silence lourd.

    « Merci. »

    C’est fou comme ces mots lui arrachaient la gorge. Sans un regard en plus, elle tourna les talons en s’enfonça dans la pouponnière, plantant-là le vétéran qui lui servait de paternel. A l’intérieur du buisson, un poids lui tomba soudain sur le dos et elle feula en se débattant, avant de planter résolument ses dents dans l’épaule du chaton qui s’en prenait à elle. Ce dernier poussa un hurlement en la lâchant précipitamment et recula rapidement, lui jetant un regard noir.

    « Putain mais t’es malade, pauvre conne ! »
    « C’est quoi le délire, tu croyais que j’allais te regarder me lyncher avec des grands yeux de poiscaille ébahi ? T’as été fini à la pisse mon pauvre, manque de pot le sperme manquant aurait dû te constituer des neurones ! »
    « Vas-y, c’est ça, fais la belle avec ta belle gueule et tes phrases à rallonge, tu reste une connasse maniaco-dépressive ! »
    « Parce que t’es quoi toi, un modèle d’intelligence et de délicatesse peut-être ? Laisse-moi rire, je préfère être une détraquée mentale qu’une parodie comme toi ! »
    « Hé c’est quoi ton trip là, tu chiales qu’on t’emmerde mais t’as vu comment tu nous traite !? »
    « Où t’as vu jouer que je chialais ? J’ai l’air de chialer ? Va voir le guérisseur, t’as des hallucinations là, c’est grave ! »
    « Ouais c’est ça, et ton père il est venu te voir pour … »
    « Patte de Gui ! Tu lâches immédiatement Luciole ! »
    « MAIS BORDEL FOUTEZ MOI LA PAIX. »


    Le hurlement de la petite les surprit tous. Autant la reine qui s’était interposée que le chaton. Sans prendre le temps de regarder leur réaction, elle fonça comme une furie de la pouponnière et … Heurta de plein fouet un guerrier.
    « Luciole, ma petite, ça va ? »
    A un autre chat, le vétéran aurait dit de regarder devant soi. Ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase.
    « Putain mais quand est-ce que vous allez réaliser !? Quand est-ce que vous comprendrez, bon sang, que vous me faites chier !? Tous, tous autant que vous êtes, vous m’emmerdez à un point pas permis ! Laissez-moi vivre sans autre ombre que la mienne, bordel ! Laissez-moi grandir comme tous les autres ! Arrêtez de me foutre sur ce piédestal à la con et de vous comportez en véritables parents poules ! JE VOUS EMMERDE !! Vous pouvez crever et pourrir dans votre merde, je m’en contrebalance, JE VEUX LA PAIX ! Y’a qu’une personne qui a le droit de me dire ce que je dois faire ou de me protéger, et à ce que je sache, c'est mon père, ALORS FOUTEZ MOI LA PAIX ! Autant toi, Patte de Gui, que toi, Brume du Matin ! Vous me faites tous chier avec vos considérations ! Mais arrêtez bordel, ma mère a claqué à ma naissance, et alors, ça fait de moi un être hors du commun, surréaliste, on ne peut plus fragile ? S'il y en a un seul qui veut voir si je suis vraiment en porcelaine, qu'il se pointe, je lui montrerai volontiers que je suis plus résistante que la plupart d'entre vous ! »


    Silence radio sur le camp. May day, may day, Houston, on a un problème. Devant le silence abasourdi du clan tout entier qui ouvrait des yeux exorbités de surprise, elle tourna les talons et partit se vautrer en beauté dans sa tanière. Tranquille.
    Allez, dodo maintenant.

MOCERINO ~
I AM THE INUTILE ♫

    PUF(s) : Mocerino.
    3615TAVIE : FROGGY EPOUSE MWA JE T'AIME. Comme ça tu vas pas me taper pour poster une préso inutile. :B
    Codes : :B


Dernière édition par Nuage des Lucioles le Dim 17 Juil 2011 - 16:45, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Epsilon

JUGE
JUGE

Féminin Messages : 126
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 23
PUF : Edrakan


MessageSujet: Re: Nuage des Lucioles ~   Lun 11 Juil 2011 - 10:12

    Quand j'ai vu le nom je me suis dit... Et siii...
    Ebawy.
    Momo. \o\
    *Câlin*

________________________________

Corrupted Noise's avatar

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Boule Arc-en-ciel

VAGABOND

Féminin Messages : 359
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 21
PUF : Danette


Trainer Card
Argent: 2 000 $
Statistiques:

MessageSujet: Re: Nuage des Lucioles ~   Lun 11 Juil 2011 - 10:21

WELCOME ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sonate du Requiem - A B S

VAGABOND

Masculin Messages : 46
Date d'inscription : 08/07/2011
PUF : Pathea


Trainer Card
Argent: 2 000 $
Statistiques:

MessageSujet: Re: Nuage des Lucioles ~   Lun 11 Juil 2011 - 10:29

Bienvenue sur le forum =3 =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pathea.deviantart.com


Étoile Gaëlique

VAGABOND

Féminin Messages : 52
Date d'inscription : 26/06/2011
Age : 22
PUF : Trass


Trainer Card
Argent: 2 000 $
Statistiques:

MessageSujet: Re: Nuage des Lucioles ~   Lun 11 Juil 2011 - 12:52

Bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Brin d'Osier

VAGABOND

Masculin Messages : 15
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 32
PUF : Segnory


Trainer Card
Argent: 2 000 $
Statistiques:

MessageSujet: Re: Nuage des Lucioles ~   Lun 11 Juil 2011 - 15:25

    Welkom /o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Nuage de Lame

VAGABOND

Messages : 19
Date d'inscription : 07/07/2011
PUF : Champifeuille, aka Champi.


MessageSujet: Re: Nuage des Lucioles ~   Lun 11 Juil 2011 - 18:23

    Ma petite Mocerino chérie. ILUVYOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsmordre.forums-actifs.com

avatar
Nuage du Loup

VAGABOND

Féminin Messages : 69
Date d'inscription : 02/07/2011
Age : 22
PUF : Schizm.


Trainer Card
Argent: 2 000 $
Statistiques:

MessageSujet: Re: Nuage des Lucioles ~   Mar 12 Juil 2011 - 6:38

    Bienvenuue :]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nuage des Lucioles

VAGABOND

Messages : 4
Date d'inscription : 10/07/2011
PUF : Mocerino. 8D


MessageSujet: Re: Nuage des Lucioles ~   Dim 17 Juil 2011 - 16:11

Merci à vous. \o/
Histoire, caractère et physique posté, il manque le kit maintenant ... Ca va prendre du temps je sens. :B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Souffle d'Orient

VAGABOND

Féminin Messages : 29
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 24
PUF : Chamallow


Trainer Card
Argent: 2 000 $
Statistiques:

MessageSujet: Re: Nuage des Lucioles ~   Dim 17 Juil 2011 - 16:12

    C'EST MON EPOUSE-FRANGIN.
    Saluuut ma Momo!

    Bon, tu veux que mon boulet soit mentor de ta bestiole sale caractère, c'est ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bychamallow.e-monsite.com/

avatar
Hotaru

CRAMOIS'ÎLES
( FONDATRICE )

CRAMOIS'ÎLES( FONDATRICE )

Messages : 158
Date d'inscription : 23/06/2011
PUF : Frogg' , Vendetta


Trainer Card
Argent: 2 000 $
Statistiques:

MessageSujet: Re: Nuage des Lucioles ~   Mar 19 Juil 2011 - 9:17

MOOOOOCEEEE' !! ♥
Contente de te voir ici sale inutile \o/

'Te faut un Mentor attitré d'avance normalement si tu veux débuter Novice, donc vois avec l'machin rose x)

________________________________

PRÉSENTATION | ID CARD


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://koopafro.deviantart.com/


Nuage des Lucioles

VAGABOND

Messages : 4
Date d'inscription : 10/07/2011
PUF : Mocerino. 8D


MessageSujet: Re: Nuage des Lucioles ~   Mar 19 Juil 2011 - 12:35

Oui c'est Machin ROOOOSE mon mentor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hotaru

CRAMOIS'ÎLES
( FONDATRICE )

CRAMOIS'ÎLES( FONDATRICE )

Messages : 158
Date d'inscription : 23/06/2011
PUF : Frogg' , Vendetta


Trainer Card
Argent: 2 000 $
Statistiques:

MessageSujet: Re: Nuage des Lucioles ~   Mar 19 Juil 2011 - 13:19

    Bah c'bon alors Bestiole, tu peux jouer =D

________________________________

PRÉSENTATION | ID CARD


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://koopafro.deviantart.com/


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nuage des Lucioles ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nuage des Lucioles ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Pourquoi de la viande ?? » | Nuage des Lucioles
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» 2# Entrainement de Nuage de Framboise [A votre avis !]
» Entrainement de Nuage de Nenuphar n°1
» 2ème entraînement de Nuage Capricieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU. :: Corbeille. :: Archives Moonstone.-